Sports
mercredi juillet 18, 2018
Inscription

Ils ont bu le calice jusqu’à la lie. Deux buts en première mi-temps et autant en seconde partie.

C’est Fadel Suanon qui a sauvé les meubles en deuxième mi-temps. In fine, 4 buts à 1. Un lourd score face à une modeste équipe tanzanienne. Après donc l’élimination de cette équipe béninoise des éliminatoires de la Can du Maroc 2015 par la petite formation des Flammes du Malawi en août dernier, c’est la seconde défaite concédée par le team national présenté par le technicien français Didier Ollé Nicolle qui affichait pourtant complet. Un résultat qui traduit à n’en point douter,  la mauvaise santé du football béninois. En effet, l’élimination précoce des séniors qui n’auront plus de compétition à enjeu avant les éliminatoires  de la Can de 2017, la sanction des catégories d’âge pour deux ans, le cambriolage de la Fébéfoot et le processus de réconciliation qui tarde à prendre corps sont autant de goulots d’étranglement qui prouvent que le football béninois est aujourd’hui dans la tourmente. Mais, c’est déjà heureux que les nouveaux locataires du siège de la Fébéfoot pensent à être présents lors des journées Fifa car, une élimination doit préparer de futures victoires, voire de futures qualifications et le bon résultat s’obtient au bout du fil et sur la durée. A signaler que de sources proches de la Fébéfoot, la prochaine sortie des Séniors, c’est face au Maroc.     

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU