Sports
mercredi juillet 18, 2018
Inscription


ne quatre nouveaux milliardaires. Résultat : il passe devant l’Afrique du Sud. En 2015, le Nigeria pourrait même espérer dépasser l’Égypte. Enfin, L’Afrique du Sud ferme le podium africain à la dernière position du classement.
Une fortune plus grande, mais moins de milliardaires
Au total, la fortune des milliardaires africains s’est accrue de 13 %, mais leur nombre a légèrement baissé. Il est passé de 42 à 40. Les ressources naturelles continuent à jouer un rôle fondamental puisque 12 % des milliardaires africains ont fait fortune dans le pétrole ou dans le gaz, soit une part plus importante que dans n’importe quelle autre région. 21 % de ces milliardaires doivent la croissance substantielle de leur richesse à la diversification internationale de leurs investissements au travers de conglomérats industriels. Ils profitent ainsi de marchés en pleine expansion dans d’autres continents.
Les capitales régionales africaines jouent un rôle clé
À l’échelle mondiale, 34 % de la population de milliardaires est concentrée dans une vingtaine de villes, en particulier dans les pays émergents. En Afrique comme au Moyen-Orient, ce sont près de 90 % des milliardaires qui sont basés dans des capitales régionales. 88 % des milliardaires africains sont concentrés dans cinq villes. En Égypte, les treize milliardaires du pays sont tous établis au Caire. Au Nigeria, un seul des dix milliardaires est basé en dehors de Lagos. Troisième du classement, l’Afrique du Sud voit ses huit milliardaires se répartir équitablement entre Johannesburg et Stellenbosch. Enfin, au Maroc, les quatre milliardaires résident à Casablanca.
Par rapport à la taille de sa population, l’Afrique en retrait
À titre de comparaison, il y a trente-quatre milliardaires en Océanie. Ce continent représente 0,5 % de la population mondiale, alors que l’Afrique en abrite 16 %. Ce phénomène s’explique par des insuffisances de l’ordre de l’infrastructure et aussi par une instabilité juridique qui rendent difficiles les affaires en dehors des mégapoles. De fait, ce contexte défavorable peut aller jusqu’à contraindre les milliardaires ou futurs milliardaires à transférer certaines de leurs activités à l’extérieur de la région.
Quid au niveau mondial ?
Sur l’ensemble de la planète, il y a 2 325 milliardaires, en tout cas pour cette année. Cela fait 7 % de plus qu’en 2013. Leur richesse cumulée représente 7 300 milliards de dollars, soit 12 % de plus que l’année dernière. De manière plus précise, ils sont 775 en Europe, 609 en Amérique du Nord et 560 en Asie. En dehors de cette dernière région, la population des milliardaires a montré des signaux contradictoires avec une croissance de leur fortune cumulée malgré une baisse de leur nombre. Par exemple en France, leur nombre est passé de 64 à 46 et leur richesse totale, de 202 à 213 milliards de dollars. Au Moyen-Orient, les milliardaires subissent une baisse de 2 %, mais une croissance de 17 % de leur fortune. En Afrique, l’évolution constatée est la même. Mais au-delà du niveau des fortunes et du nombre de milliardaires, une chose est sûre : il n’y a rien de tel que l’instabilité politique et l’insécurité juridique dans les transactions pour faire fuir n’importe quel milliardaire ou homme fortuné, futur potentiel investisseur.
Source: Le Point Afrique


Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU