Sports
mardi octobre 16, 2018
Inscription

L’équipe de Côte d’Ivoire a décroché sa place en quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, ce 24 janvier à Huye, en battant le Gabon 4-1. Les Marocains – qui ont dominé 4-1 des Rwandais déjà qualifiés – et les Gabonais finissent respectivement 3es et 4es du groupe A et sont éliminés du Chan 2016.

De notre envoyé spécial à Huye, Gabonais et Marocains, quarts de finalistes du Chan 2014, ne verront pas le deuxième tour de l’édition 2016 au Rwanda. Ils ont prématurément quitté la compétition, dans le groupe A. L’équipe du Gabon, en particulier, n’a pas de regrets à avoir, tant elle est passée à côté de ce tournoi. Cela s’est encore vérifié ce 24 janvier à Huye, face à la Côte d’Ivoire.
En début de partie, les deux équipes sont pourtant bien en place et ont du mal à s’approcher de la cage adverse. L'alternative : tirer de loin. Le milieu de terrain ivoirien Essis Baudelaire Aka est le premier à être précis, après plusieurs tentatives de part et d’autre. Avec sa belle frappe appuyée, décochée des 25 mètres, le ballon finit sa course dans le petit filet opposé : 1-0, 20e.
La réaction d’orgueil gabonaise La défense gabonaise, presque entièrement remaniée pour ce troisième match, a manqué d’agressivité sur ce coup-là. Sa ligne d’attaque, avec les très jeunes Mario Mandrault (17 ans) et Aaron Boupendzan (19 ans), est également hors du coup et remplacée avant l’heure de jeu par le sélectionneur Stéphane Bounguendza.
Une pluie battante commence alors à se répandre sur Huye, rendant le jeu encore plus haché. A la pause, les espoirs du Gabon ont de toutes les façons largement pris l’eau. Le Maroc mène en effet 4-1 à Kigali face au Rwanda, rendant une qualification très hypothétique. La seule option qui reste aux Gabonais pour « sortir de cette poule la tête haute » de ce Chan 2016, comme le disait la veille le gardien de but Yves Bitseki Moto, est « une victoire face à la Côte d’Ivoire ».Dans une réaction d’orgueil, le milieu de terrain Franck Obampou égalise donc de la tête, sur un corner : 1-1, 50e.
Le calvaire d’Yves Bitseki Moto
A ce moment précis, la Côte d’Ivoire est toujours deuxième du groupe A derrière le Rwanda et devant le Maroc. Mais un revers éliminerait les Eléphants. Ceux-ci haussent donc le ton. Une frappe de l’attaquant Franck Guiza Djedje force Bitseki Moto à s’employer (56e). Le capitaine des Panthères a en revanche la main molle (ou trop glissante) sur un tir puissant, à bout portant, du même Guiza Djedje (66e). Le ballon, tout juste freiné, retombe derrière la ligne de but : 2-1.
A la 77e minute, le portier est encore impuissant sur une frappe enroulée de Koffi Davy Bouha, entré en jeu à la place de Guiza Djedje : 3-1. Et bientôt 4-1, lorsque le milieu Nilmar Treika Blé, lui aussi entré en jeu, perfore une arrière-garde gabonaise dépassée pour enfoncer le clou : 4-1.
Le billet pour les quarts est en poche pour les protégés de Michel Dussuyer. Ceux-ci restent à Huye, où ils défieront le premier du groupe B, sans doute la RD Congo ou le Cameroun, le 30 janvier. Le même jour, les Rwandais, hôtes de ce Chan 2016, affronteront le deuxième du groupe B, malgré un revers 4-1 face aux Marocains, à Kigali.
LE CLASSEMENT FINAL DU GROUPE A
1.    Rwanda 6 points - qualifié
2. Côte d'Ivoire 6 points - qualifiée
3. Maroc 4 points - éliminé
4. Gabon 1 point – éliminé

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU