Sports
mardi décembre 18, 2018
Inscription

L’équipe de RD Congo est quasiment assurée de disputer les quarts de finale du Championnat d’Afrique des nations, grâce à sa victoire 4-2 face à l’Angola, ce 21 janvier à Huye. Il faudrait un sacré concours de circonstances pour que les Congolais ne sortent pas du groupe B du Chan 2016.

L’équipe de RD Congo a quasiment assuré sa place en quarts de finale d’une compétition qu’elle aime décidément beaucoup. La RDC a en effet dominé l’Angola 3-1, ce 21 janvier, dans le groupe B du Chan 2016. Un première période à sens unique .Les Congolais ont encore offert un sacré spectacle au public d’Huye. A la 8e minute, le milieu Neslon Munganga ouvre le score après une action un peu confuse. Sur un corner, le gardien angolais Landu Mavanga se jette pour empêcher le ballon de franchir la ligne de but. La balle lui roule sur le dos. Munganga jaillit et la pousse au fond des filets : 1-0.
A la 18e minute, Mechak Elia double la mise sur une nouvelle action peu académique. Le milieu est à la réception d’un centré dévissé. Il manque sa première reprise de volée dans la surface. Mais le ballon rebondit devant lui et Mechak est suffisamment lucide pour scorer avec une demi-volée : 2-0.
A la 38e minute, d’un crochet extérieur et d’une frappe légèrement déviée, l’attaquant Jonathan Bolingi trompe encore un Landu Mavanga largué : 3-0.
Bolingi n’est ensuite pas loin du doublé lorsqu’il envoie le ballon sur le poteau gauche adverse avec une tête plongeante (50e).
Le festival n’est pas fini
En seconde période, les Angolais participent aussi au festival offensif. A la 78e minute, Gelson réduit le score d’un tir croisé, après une contre-attaque : 3-1. A la 82e minute, le défenseur Joël Kimwaki marque contre son camp : 4-2. Il voulait empêcher un tir de l’avant-centre Manucho de franchir la ligne.
Mais le milieu de terrain Merveille Bope avait inscrit un quatrième but pour la RDC, avec un coup de tête astucieux qui a lobé le gardien adverse : 4-1, 81e.
Les Congolais seront donc éliminés du Chan 2016 seulement si l’Ethiopie bat nettement le Cameroun ce 21 janvier, puis l’Angola le 25 janvier, et que les Camerounais écrasent les Léopards dans quatre jours. Un scénario invraisemblable.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU