Sports
mardi avril 24, 2018
Inscription

Le deuxième match du Championnat d’Afrique des nations (Chan 2016) aura été nettement moins animé que Rwanda-Côte d’Ivoire, ce 16 janvier à Kigali. Gabonais et Marocains se sont séparés sur un triste nul 0-0, dans le groupe A.

De notre envoyé spécial à Kigali,
Le moins qu’on puisse dire, c’est que les Gabonais et le Marocains n’ont pas fait honneur à la curiosité des Rwandais, ce 16 janvier à Kigali. Alors que leur équipe nationale venait de battre 1-0 celle de Côte d’Ivoire, en ouverture du Chan 2016, les supporters du pays hôte – fait rare – sont restés pour suivre le deuxième match du tournoi.
Un Gabon-Maroc insipide en première période. Seul un tir un peu trop croisé de l’attaquant Abdeladim Khadrouf (42e) et un retourné acrobatique (manqué) de Cédric Ondo Biyoghe (45e+1) ont provoqué les clameurs des quelques 20.000 personnes encore présentes au Stade Amahoro.
Une ambition à justifier
En deuxième période, Panthères et Lions de l’Atlas ont fait preuve de moins d’agressivité. Les tribunes se sont dégarnies, alors que le spectacle était un peu plus présent. Mais la partie s’est achevée, en toute logique, sur un nul 0-0 vraiment nul dans ce groupe A du Chan 2016.
Les Gabonais, qui ont affirmé vouloir atteindre les demi-finales, et les Marocains, qui visent le titre, devront donc montrer beaucoup plus le 20 janvier, respectivement face au Rwanda et la Côte d’Ivoire, pour justifier leurs ambitions.
Classement du groupe A :
1. Rwanda 3 points (+1)
2. Gabon 1 point (0)
-   Maroc 1 point (0)
4. Côte d'Ivoire (-1)
________________________________________
GABON-MAROC : LES REACTIONS
Stéphane Bitseki, gardien de but du Gabon :
« On n’a pas tout donné, je pense. En tout cas, c’est ma petite impression. On n’a peut-être pas osé jusqu’au bout, aujourd’hui, pour arracher cette victoire. Mais les principaux enseignements qu’on doit tirer aujourd’hui, c’est qu’on a été solides défensivement et qu’offensivement il faut qu’on s’améliore pour aller le plus loin possible dans cette compétition. »
Abdeladim Khadrouf, attaquant du Maroc :
« C’était un match très difficile, comme tout le monde a pu le voir. On voulait les 3 points pour ce premier match, pour bien commencer ce Chan. On va essayer de faire un grand match contre la Côte d’Ivoire, pour gagner cette fois. » Par David Kalfa 


Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU