Sports
dimanche janvier 21, 2018
Inscription

Battu par le Gabonais Pierre Emerick Aubameyang de 7 points d’avance Yaya Touré ne digère pas sa défaite et l’a signifié au micro de Radio France Internationale (RFI). Pour le capitaine des éléphants, cette distinction du sociétaire du Borussia Dortmund est « triste », « indécent » et « lamentable », et serait une honte pour le continent. Selon lui son adversaire n’a pas gagné de trophée en 2015 avec son pays, contrairement à lui qui a gagné la CAN avec la Côte d’Ivoire. « Je suis beaucoup beaucoup déçu (sic), lance celui qui avait gagné les quatre dernières éditions. C’est triste de voir l’Afrique régir de la sorte, qu’elle ne donne pas d’importance aux choses africaines !

», a-t-il déclaré, avant d’ajouter: « Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique. Car se comporter de la sorte, c’est indécent ! Mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Nous, les Africains, nous ne montrons pas que l’Afrique est importante à nos yeux. Nous privilégions plus l’extérieur que notre propre continent. C’est ce qui est lamentable ! » Le joueur Citizen s’en prend la Confédération Africaine de Football (CAF) qu’il indexe d’avoir favorisé le choix du natif de Laval en France. « La Fifa, même avec toutes les histoires de corruption ne ferait pas ça ! […] Je crois qu’aujourd’hui, avec ce qui s’est passé, la CAF va y passer aussi », et de justifier: « Je donne un exemple : Lionel Messi a remporté tous les trophées mais c’est Cristiano Ronaldo qui a le trophée (le Ballon d’Or, le 11 janvier 2016, Ndlr). Qu’est-ce qui vous diriez ? Ce serait injuste ! » Pour rappel, Pierre Emerick  Aubameyang a été désigné meilleur joueur de l’année, par les sélectionneurs et DTN africains, avec 143 points contre 136 pour Yaya Touré. André Ayew a terminé à la troisième place. L’ivoirien a remporté le trophée successivement à quatre reprises. Selon nos informations, l’un des points clés du critère de la désignation du ballon d’or Africain est la performance individuelle qui prime sur le collectif. Le Gabonais est sur l’année civile 2015 l’un des buteurs les plus prolifiques d’Europe après Messi et C. Ronaldo.

Ci-dessous les récompenses de la cérémonie des Awards de la CAF au Nigeria

MEILLEUR JOUEUR 2015 : Pierre-Emerick AUBAMEYANG (Gabon)

MEILLEUR JOUEUR BASE EN AFRIQUE : Mbwana Aly SAMATTA (Tanzanie)

MEILLEURE JOUEUSE : Gaelle ENGANAMOUIT (Cameroun)

MEILLEUR JEUNE : Victor OSIMHEN (Nigeria)

MEILLEUR ESPOIR : Etebo Peter OGHENEKARO (Nigeria)

MEILLEUR ENTRAINEUR : Hervé RENARD (France) – Ex-sélectionneur de la Côte d’Ivoire

MEILLEUR ARBITRE : Bakary Papa GASSAMA (Gambie)

MEILLEURE EQUIPE NATIONALE MASCULINE : Côte d’Ivoire

MEILLEURE EQUIPE NATIONALE FEMININE : Cameroon

MEILLEUR CLUB : Tout Puissant Mazembe (RD Congo)

TROPHEE DU FAIR PLAY : Allez Casa

DIRIGEANT DE L’ANNEE: Abdiqani Said Arab (Somalia)

LEGENDES AFRICAINES

Charles Kumi GYAMFI (Ghana)

Samuel MBAPPE LEPPE (Cameroun)


Onze de l’année

Gardien: Robert Muteba KIDIABA (RD Congo)

Défenseurs: Serge AURIER (Côte d’Ivoire), Aymen ABDENNOUR (Tunisie), Mohamed MEFTAH  (Algérie)
Milieux de terrain: André AYEW (Ghana), Yaya TOURE (Côte d’Ivoire), Sadio MANE (Sénégal),  Yacine BRAHIMI (Algérie),

Attaquants: Mbwana Aly SAMATTA (Tanzanie), Pierre-Emerick AUBAMEYANG (Gabon), Baghdad, BOUNEDJAH (Algérie)

Remplaçants

Djigui DIARRA (Mali), Azubuike OKECHUKWU (Nigeria), Kelechi NWAKALI (Nigeria), Zinedine
FERHAT (Algérie), Adama TRAORE (Mali), Victor OSIMHEN (Nigeria), Kermit ERASMUS (Afrique du Sud)

Donatien Kautcha, Abidjan

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU