Sports
jeudi janvier 18, 2018
Inscription

Par Farid Achache  L'ex-entraîneur du Tout Puissant Mazembe, le Français Patrice Carteron. Patrice Carteron n’a pas renouvelé son contrat avec le TP Mazembe. Après presque trois années de présence, il quitte les Corbeaux de Lubumbashi et attend une nouvelle aventure. Certainement sur le continent africain.

Au lendemain du Mondial des clubs où les Corbeaux n’avaient pas vraiment brillé, Patrice Carteron avait laissé entendre qu’il ne ferait pas de vieux os du côté de Lubumbashi. Son contrat a pris fin le 23 décembre 2015 et ne sera pas finalement renouvelé. Patrice Carteron quitte la RDC après deux ans et sept mois de présence. Le technicien français a ajouté son nom à ceux de Diégo Garzitto et Lamine Ndiaye en remportant la Ligue des champions en 2015 l’automne dernier face à l’USM Alger (2-1, 2-0). Il a aussi remporté deux fois le titre national (2013, 2014) et la Super Coupe de RDC (2013, 2014). La ferveur de Lubumbashi dans sa tête « Au début, on a vécu des moments difficiles. Il a fallu bâtir un effectif pour arriver au plus haut niveau. A mon arrivée, l'équipe était sur le déclin avec une élimination en Ligue des Champions, qui était la première depuis une décennie. Il a fallu travailler dur pour parvenir à dominer de nouveau l'Afrique comme cette saison », avoue Patrice Carteron dans un entretien accordé ce jeudi à RFI. L’ancien sélectionneur du Mali - troisième à la CAN 2013 -, dit avoir eu besoin de vacances avant de donner une réponse définitive. Avec le président du club, il a pesé le pour et le contre et il a estimé que cela « était mieux de se séparer ». Son passage au TP Mazembe restera plus que probant avec par exemple 16 matches gagnés d’affilée. Carteron n’oubliera pas la ferveur du public de Lubumbashi. On a reproché à Carteron de proposer un football pas très spectaculaire. Aurait-il privilégié le résultat plutôt que la manière ? « On a peut-être joué un football plus défensif. Mais nous avions peut-être moins de joueurs talentueux », explique-t-il. Mais il a pu compter entre autres sur le talentueux Mbwana Ally Samata. Le Tanzanien devrait d’ailleurs aussi quitter le club.
Désormais, Patrice Carteron vise un « nouveau challenge ». Où ? « J’adore l’Afrique et je suis ouvert à toutes les propositions », concède-t-il. « Il faut, comme au TP Mazembe, que les gens aient envie que je vienne. Il y a beaucoup d’endroits où je pourrais aller et je laisse venir les propositions ». Pourrait-il rejoindre le banc du Cameroun qui cherche son prochain sélectionneur ?
Dans quelques jours les Corbeaux reprendront l’entraînement. Est-ce que son départ sera préjudiciable ? « Je ne me fais pas de souci, le TP Mazembe est un très grand club », lance-t-il sereinement. tpmazembe.com

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU