Sports
dimanche octobre 21, 2018
Inscription

Mené au score, le Real Madrid a profité de jouer à onze contre neuf pour finalement écraser le Rayo Vallecano (10-2). Bale a inscrit un quadruplé, Benzema a signé un triplé.
Le mach : 10-2
Sous tension après sa défaite face à Villarreal (0-1) lors la précédente journée et les rumeurs sur un éventuel licenciement de Rafael Benitez, le Real Madrid s'est donné une belle bouffée d'oxygène face au Rayo Vallecano ce dimanche. Les Merengue n'ont pas fait dans le détail et se sont ainsi imposés 10-2 ! Il s'agit de la plus large victoire des Madrilènes cette saison en Championnat, et le Real n'avait plus inscrit au moins dix buts depuis une victoire contre Elche en 1960 (11-2).

Mené au score (1-2), le Real a profité d'une double supériorité numérique pour renverser la tendance. Bale a inscrit un quadruplé, Benzema un triplé, Ronaldo un doublé, et James Rodriguez a réussi trois passes décisives, une première depuis Ozil en 2012 (contre Grenade). Avec ce succès, Madrid revient provisoirement au classement à deux points des deux leaders, le Barça (qui comptera un match en raison de son sacre au Mondial des clubs), et l'Atlético de Madrid, qui peut prendre la tête du Championnat dans la soirée à l'issue de cette 16e journée.
Le joueur : premier quadruplé pour Bale en Championnat
Si Gareth Bale a éprouvé des difficultés depuis le début de saison alors qu'il a été replacé dans l'axe à sa demande, le Gallois s'est amusé cette après-midi : il a ainsi signé le premier quadruplé de sa carrière en Championnat ! L'ancien Spur a ainsi égalisé d'une tête sur un centre de Danilo (25e), avant de creuser l'écart juste avant la pause en remportant son duel face au gardien adverse (41e). En seconde période, l'ancien latéral a réalisé un nouveau doublé (61e, 70e). Avec ses quatre réalisations de la journée, Bale totalise désormais huit buts en Liga cette saison.
Le fait : Vallecano réduit à neuf avant la demi-heure
Rapidement mené au score sur un but de Danilo (3e), le Rayo Vallecano est parvenu à renverser la situation en seulement trois minutes. Amaya a égalisé de la tête (10e), avant que Jozabeb ne lui donne l'avantage, toujours de la tête (12e). Mais cette joie a été de courte durée pour les joueurs de Paco Jémez. Deux minutes après avoir pris l'avantage, ces derniers se sont retrouvés à dix, à la suite de l'expulsion de Tito pour une faute dangereuse sur Toni Kroos.
À la 28e minute, le Rayo s'est même retrouvé à neuf, alors que le Real avait recollé à la marque. Baena s'est en en effet vu infliger un second carton jaune pour avoir, selon l'arbitre, bousculé Sergio Ramos dans la surface sur un coup de pied arrêté. Une sanction d'autant plus sévère que le Real a aussi bénéficié d'un penalty. Une sentence transformée par Ronaldo. Menant 3-2 à 11 contre 9, l'équipe de Rafael Benitez s'est alors envolée vers une victoire écrasante.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU