Sports
mercredi juillet 18, 2018
Inscription

Le championnat national de boxe, édition 2015 qui a pris fin  ce dimanche  20 décembre 2015, à l'Unafrica de Cotonou  a été marqué  par  les boxeurs des départements de l'Atlantique et du Littoral  qui ont remporté six (6) médailles en or, pendant que  Agnan de Espoir Boxing Club a été  la révélation de la compétition. En présence du président du Comité national olympique et sportif béninois (Cnosb)  Julien Minavoa, du directeur des sports d'élite (Dse) Ali Yaro et du Conseiller technique au sport représentant le ministre Safiou Idrissou Affo, et des autorités administratives  locales, les boxeurs de l'Atlantique ont remporté le plus grand nombre de médailles lors de ce  championnat national de boxe qui a pris fin sur une note de satisfaction du président de la Fédération Germain Méhinto. En finale, dans la catégorie des mi-mouches, Moumine Alédji de l'Ouémé  a battu par K.O, à la 2ème reprise,  Flodasse  Avahouidjè du Zou.

  Dans la catégorie des mouches,  Agnan Jean de espoir boxing club  a battu par K.o technique, à la 1ère reprise, Winsa Cyris du Zou.  Situation identique pour le grand frère  Agan Rodolphe devant Moubarak Arouna, au niveau des plumes. Chez les légers, Imorou Tandja, n'a pu faire mieux que de s'incliner aux points devant Martin Kaklévi.  Ce combat, faut-il le préciser,  a tenu en haleine le public qui est  d'ailleurs resté sur sa faim. Au niveau des super légers, Agnan Benjamin a battu aux points Belmoros Houinon. Agnan Franck  des forces Armées du Bénin (Fab)   qui déclarait avant l’entame de la compétition, être venu  pour remporter une médaille d’or  dans sa catégorie, a confirmé ses propos en  malmenant en finale son adversaire Enock  Fanou l'obligeant  à jeter l'éponge dès la première reprise. D'où le K.O. Et pour boucler la boucle, le public qui a massivement effectué le déplacement a eu droit à  un combat  féminin qui a opposé Judith Amoussou  de l'Atlantique à Naïma Ibrahim  de l'Ouémé. Ce championnat  qui a duré deux jours  a permis à la fédération d'apprécier  le niveau de la discipline. Se confiant à la presse, le président Germain Méhinto s'est dit satisfait du niveau des boxeurs. Toutefois, il reconnaît que beaucoup de choses restent à corriger.  Surtout au niveau des boxeurs qui viennent des autres départements où le niveau laisse à désirer. Pour rectifier donc le tir, une feuille de route est établie et d'ici janvier, il est prévu une descente d'un comité technique  dans les ligues  pour relever le niveau des boxeurs.
"Nous allons nous atteler à cela afin que le noble art béninois retrouve son niveau d'antan", a conclu Germain Mehinto.  En organisant chaque année le championnat, la Fébébox entend  procéder  à la détection des meilleurs boxeurs qui constitueront l’équipe nationale du Bénin lors  des prochaines joutes continentales.
Les   combats  d'hier  ont  été rehaussés par la présence  des représentants du ministère de tutelle et du président du Cnosb qui ont réitéré leur vœu de toujours soutenir la fédération dans ses activités.
Source externe

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU