Santé
dimanche juillet 22, 2018
Inscription

Les communes de Pehunco et de Djougou sont touchées depuis quelques jours par une épidémie de choléra qui a déjà fait deux morts à Pehunco

avec une cinquantaine de cas contre seulement 6 cas enregistrés à Djougou.

Selon le directeur départemental de la santé de l'Atacora et de la Donga, Dr Jacob Namboni, les agents de santé de Pehunco reçoivent en moyenne 8 cas par jour. « En 4 jours, 51 personnes ont été infectées par la maladie. Du jamais vu dans les départements », s’est alarmé le médecin.

Des dispositions sont prises pour circonscrire le mal, rassure-t-il. Tout le corps médical de la région est mobilisé pour prendre en charge les cas, des flacons de soluté d’une valeur d’un million de francs Cfa ont été convoyés à Pehunco, la sensibilisation des populations et le traitement des puits à risque par les agents d’hygiène sont en cours et la distribution des comprimés d’Aquatabs pour désinfecter l’eau de boisson.

Soulignant que dans la commune voisine de Djougou l’épidémie est moins virulente, le directeur départemental de la santé de l'Atacora et de la Donga a invité les bonnes volontés à appuyer le système de santé dans la croisade contre cette maladie à travers des dons de savons et de comprimés d’Aquatabs.

ABP/SMS/JFH 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU