Politique
dimanche janvier 21, 2018
Inscription

Le President Boni Yayi et son gouvernement ne semblent pas prêts à céder  au vent de pessimisme qui entoure la tenue des prochaines municipales dans notre pays.

Réuni en conseil hebdomadaire des ministres ce mercredi 8 octobre 2014, l'exécutif réaffirme son souhait de voir ces élections se tenir pour cette année.  

Le Président Boni semble déterminé à honorer son engagement du 1er août dernier, relatif à l'organisation des municipales pour cette année. Faisant le point synthétique des grandes conclusions du conclave gouvernemental de ce mercredi, le Secrétaire général du gouvernement Alassani Tigri a fait état de cinq dossiers ayant meublé les travaux dont le plus saillant est relatif à l'organisation des élections municipales, communales et locales. Pour mémoire, l'issue d'une concertation des présidents d'institution en début de semaine sur la question laissait entrevoir, au vu des contraintes de toutes sortes évoquées par les organes en charge du processus, un nouveau report desdites élections au-delà de 2014. 

Aux termes du conseil des ministres de ce mercredi, le gouvernement opte pour le maintien desdites élections pour cette année 2014  et appelle toutes les forces politiques et sociales de notre pays à l'union sacrée pour trouver une issue aux différentes contingences qui jalonnent le processus. A en croire le SGG, le Président de la République échangera avec le Président de l'assemblée nationale pour étudier d'éventuelles mesures dérogatoires susceptibles d'induire une issue heureuse à toutes les questions qui plombent le processus électoral. Le souci du gouvernement, précise Alassani Tigri, est de permettre à la Commission électorale nationale autonome (Céna) de vider la question des municipales en 2014, pour consacrer le premier trimestre de 2015 aux élections législatives. Le conseil des ministres rassure l'opinion quant à la disponibilité des ressources dans le projet de budget 2015 pour l'organisation de ces dernières.

Le deuxième sujet important abordé par le conseil des ministres est relatif au programme d'électrification des 105 chefs lieux d'arrondissement initié par le gouvernement. Selon le SGG, avec l'appui de l'Union économique et monétaire ouest africaine, l'Etat mobilisera des ressources de l'ordre de 40 milliards pour ce projet qui sera basé sur les énergies renouvelables. Par ailleurs, le Conseil des ministres à statué sur le dossier relatif à la pose de de la première du poste frontière de Sèmè-Kraké. La cérémonie, prévue pour le 24 octobre 2014, sera présidée par le Chef de l'Etat, en compagnie du Président nigérian Gudluck Jonathan. Enfin, le Secrétaire Général du Gouvernement annonce le demarrage imminent des travaux de bitumage des routes Djeregbe-Dja-Owodé, Savalou-Tchetti, Parakou-Djougou, Comé-Dogbo et du pont d'Athiemey. 

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU