Politique
dimanche janvier 21, 2018
Inscription

L’information pourrait surprendre. Elle a été rendue publique ce lundi 29 septembre 2014 à la séance plénière consacrée

à l’examen et à l’adoption du projet de budget de l’Assemblée nationale. A trois mois de la fin d’année: 48% seulement du budget 2014 du Parlement débloqués. 

De l’exposé des questeurs Djibril Débourou et Valenti  Houdé, il ressort qu’a ce  jour le Gouvernement n'a envoyé une dotation qu'à hauteur de 48% à peu près de crédits dans les caisses du Parlement et cela contraste avec le rythme de fonctionnement de l'Assemblée Nationale. Le président Mathurin Nago a vivement déploré cette situation et a expliqué que le risque est que Parlement soit bloqué, tout au moins ralenti dans son fonctionnement par une insuffisance de ressources. « Cela est  inconfortable et rend difficile le fonctionnement administratif…C'est un problème important et le Gouvernement ne joue pas le jeu...Ce n'est pas la première fois, c'est régulier, c'est récurrent" a laissé entendre Mathurin Coffi NAGO.

Le président de l’Assemblée nationale va rappeler que selon les dispositions réglementaires, à chaque trimestre le gouvernement doit pourvoir les caisses du Parlement. C’est pourquoi, il a donné un ultimatum en suggérant "qu'avant la fin de la première semaine du mois d'octobre que le gouvernement réagisse assez rapidement, au besoin en organisant un conseil des ministres pour prendre des dispositions requises…Nous comprenons qu'il puisse avoir des problèmes mais nous avons aussi des obligations".

Mais avant Mathurin Nago, le premier questeur Djibril Débourou a tenté de répondre aux questions de leurs collègues sur le sujet et a fait savoir qu’il a saisi le Gouvernement par écrit à cette fin. 

Francis Z. OKOYA

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU