Politique
dimanche juillet 22, 2018
Inscription

Les populations de la commune d’Avrankou étaient mobilisées le samedi 16 août 2014 à la place publique de la commune pour remercier le président de la République pour ses nombreuses actions de développement.

Le ministre d’Etat, François Abiola, le préfet des départements de l’Ouémé et du Plateau, Moukaram Badarou, les maires des communes de Sèmè-Podji, Adjarra, Porto-Novo, Pobè, Sakété, Ifangni, le Roi Signon d’Adjohoun ainsi que plusieurs autres personnalités ont pris part à ce meeting de soutien organisé par l’honorable Michel Missikpodé et le maire d’Avrankou, Georges Nounagnon. Selon certaines indiscrétions, cette mobilisation est faite dans le but de combler le vide qu’engendrerait le départ très probable de l’honorable Hélène Aholou Kèkè du navire mouvance présidentiel. Car, les dernières prises de position du député d’Avrankou, élu dans la 20ème circonscription électorale, Aholou Kèkè, en ce qui concerne la loi relative au retrait de droit de grève aux magistrats, laissent penser à son départ imminent et forcé de la mouvance présidentielle. Ce qui, du coup, doit laisser un vide à combler sur la liste des Forces cauris pour un Bénin émergent pour les législatives de 2015 dans la 20ème circonscription électorale. Alors, l’honorable Michel Missikpodé, représentant de la majorité présidentielle plurielle de la commune d’Avrankou et le maire de la commune d’Avrankou, Georges Nounagnon ont une fois encore donné la preuve de leur engagement aux côtés du président Boni Yayi. L’objectif de cette grande mobilisation est la reconnaissance des actions de développement du chef de l’Etat en faveur de la commune d’Avrankou. Ce qui signifie, pour des observateurs avertis, que la recherche d’un leader pour la 20ème circonscription électorale ne doit pas poser de problème au chef de l’Etat. En d’autres termes, le chef de l’Etat doit comprendre qu’il y a toujours des gens pour garder le temple.

Vincent LEZINME

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU