Politique
samedi juin 23, 2018
Inscription

Conformément aux dispositions de l’article de l’article 4 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale, la deuxième session ordinaire de l’institution parlementaire va s’ouvrir courant cette deuxième quinzaine du mois d’octobre. C’est précisément ce jeudi 24 que démarrera cette session dite budgétaire parce que justement consacrée essentiellement à l’examen du projet de loi finance. En effet, s’il est vrai que d’autres dossiers seront examinés durant les 90 prochains jours de travail parlementaire, c’est le projet de loi portant Budget général de l’Etat exercice 2014, évalué à plus de 1.000 milliards de F Cfa qui fera le plat de résistance des parlementaires.

La Commission budgétaire composée des commissions des Finances et du Plan écoutera les ministres du Plan, du Développement et celui de l’Economie sur les grandes orientations du budget de l’Etat gestion 2014. Puis après, chaque département ministériel viendra plancher pour expliquer et défendre son budget sectoriel. Ce n’est qu’après cet exercice qu’un rapport sera fait et soumis à la plénière pour examen et adoption. Mais déjà l’on sait depuis quelques jours que dans ce projet de budget il est prévu plus de 60 milliards de F Cfa pour l’opérationnalisation d’un vaste plan d’actions en faveur de l’emploi des jeunes et orienté vers la mise en place des business promotion center ; la promotion de l’entreprenariat agricole dans tous les départements administratifs du pays et la promotion du volontariat et le renforcement de l’Agence nationale pour l’emploi.

EXTRAIT DU REGLEMENT INTERIEUR

Article 4.- Sessions ordinaires

Conformément à l’article 87 de la Constitution, l’Assemblée nationale se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires par an.

La première session s’ouvre dans le cours de la première quinzaine du mois d’avril.

La deuxième session s’ouvre dans le cours de la seconde quinzaine du mois d’octobre.

Chacune des sessions ne peut excéder trois mois.

Francis Z. OKOYA

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU