Politique
mardi avril 24, 2018
Inscription

Ce mercredi 23 octobre 2013 sera aux yeux de biens de béninois, le jour le plus long de l’année. C’est la date en effet retenue par la cour d’appel de Paris pour se prononcer sur la demande d’extradition de Patrice Talon.
Logiquement les parties en conflit, le camp Yayi et le camp Talon se posent mille et une questions sur le verdict qui sera donné et les conséquences. L’attente, on l’imagine paraîtra trop longue pour les uns et les autres. Quel sort sera réservé à Patrice Talon s’il était décidé qu’il soit extradé vers le Bénin ? Que ferait Boni Yayi si la justice française rejetait la demande cette extradition ?

Cette dernière interrogation soulève bien d’autres quand on sait que depuis octobre 2012, des évènements majeurs dans la vie de la nation béninoise qui ont tourné court ont eu pour seule explication, un seul nom : Talon. Ainsi est-il de la campagne agricole 2012-2013, la fameuse histoire de tentative de coup d’état, les positions anti-révisionnistes….Mais déjà selon les confrères de l’Agence France Presse, le Parquet de Paris s’est opposé à la demande d’extradition de Patrice Talon. La question de sécurité soulevée par l’ami d’hier devenu ennemi depuis un an exactement devant les juges français s’est trouvée renforcée par la situation de détention prolongée de certains citoyens béninois perçus comme ses complices dans les dossiers de tentative d’empoisonnement et de coup d’état. La justice française semble ne pas être sur la même longueur d’onde que son homologue béninoise dans l’interprétation et l’exécution des décisions de justice. Le maintien en détention de Soumanou, Dagnon et consorts malgré les non-lieu prononcés par diverses instances juridictionnelles donnent quelque espoir au camp Talon dont l’avocat contacté par l’AFP Me William Bourdon tout en se félicitant du réquisitoire du Parquet de Paris, s’est exprimé en ces termes : « Le coup monté judiciaire apparaît de manière éclatante et dans toute son évidence. Les masques tombent… »

Senankpon DOSSOU

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU