Politique
mercredi juillet 18, 2018
Inscription


Benjamin Ahounou, député Fcbe de la 5ème Législature (2007-2011), a continué son militantisme pour et avec sa famille

politique. Pour les positionnements des candidats du Chef de l’Etat  pour la prochaine Législature, il a été laissé sur le quai et a dû se rabattre sur la liste des Soglo pour être dans la course. Ce jeudi 26 février 2015, il a fait une déclaration dans laquelle, il évoque non seulement les raisons qui le poussent à tourner dos à Yayi mais aussi à dire non à toute révision de la Constitution. Voici ce qu’il a dit
DECLARATION
Mesdames et Messieurs les journalistes, chers invités, Mesdames et Messieurs, c’est un plaisir de vous recevoir dans cette salle pour vous faire la déclaration suivante : comme vous savez j’ai démissionné de l’Alliance FCBE, et j’ai adhéré à la Renaissance du Bénin. Actuellement je suis positionné tête de liste de l’alliance RENAISSANCE DU BENIN / REVEIL PATRIOTIQUE (RB/RP) dans la 15ème circonscription électorale. En effet, ma démission de l’alliance FCBE est motivée par une série de faits dont je vous cite quelques uns :  Absence de dialogue ;  Tensions permanentes ;  Organisations parallèles des activités de ma coordination ;  Ma mise à l’écart de toutes les décisions importantes de l’alliance FCBE ; bien plus que toutes ces raisons, je m’oppose fermement à la tentative de révision de la Constitution. J’invite tous mes militants et sympathisants à travailler en parfaite symbiose avec les militants de l’alliance RB/RP, en vue d’une victoire certaine et éclatante aux prochaines élections législatives, municipales et présidentielles.
Vive la RB
Vive l’Alliance RB/RP
VIVE LE BENIN
Je vous remercie.
He Benjamin AHOUNOU

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU