Politique
dimanche janvier 21, 2018
Inscription

Aké Natondé, ministre des Travaux publics et des transports comme ses autres collègues, s’est plié aux exigences observées dans l’examen du Budget de l’Etat. Ainsi il a, au cours de la semaine écoulée expliqué aux députés membres de la commission budgétaire de l’Assemblée nationale,  les tenants et les aboutissants du budget de son département pour l’exercice 2015. Voici sa déclaration à la presse parlementaire après cet exercice

« Le budget du Ministère des travaux publics et des transports pour le compte de l’exercice 2015

se chiffre à un peu plus de 90 milliards de francs Cfa. C’est en hausse par rapport à celui de l’année 2014 de 46%. Cette grande hausse est due essentiellement à l’augmentation des ressources extérieures. Vous savez bien que nombre de projets ont été lancés dans les tous derniers mois et c’est compte tenu des décomptes qui seront certainement pris en compte au cours de l’année 2015 dans l’exécution de ces différents chantiers, qui font que notre budget a connu une hausse spectaculaire. Les dépenses ordinaires ont connu juste une hausse de 10% mais au niveau des financements extérieures, nous sommes allés jusqu’à 49%. Ce qui fait globalement en moyenne 46% d’augmentation. Il faut dire que ce budget répond aux vœux du Chef de l’Etat et de son gouvernement de mettre le Bénin en chantier, de rénover le réseau routier, d’améliorer les services de transports en général, que ce soit le transport terrestre, le transport aérien et le transport fluvial à travers les réseaux bitumés et les pistes rurales et le chemin de fer….De façon globale, je puis vous dire que les débats au niveau de la commission budgétaire ont été très fructueux et très abondants. Les députés se sont prononcés massivement et ont soutenu notre budget. Ils ont d’abord félicité le gouvernement pour ce qui se fait. J’ai été député à l’Assemblée nationale et ce n’est pas fréquent de voir les députés féliciter le gouvernement à tout moment. Mais aujourd’hui, nous avons eu droit à beaucoup de satisfactions de la part des honorables députés qui ont apporté leur soutien à ces actions du gouvernement qui consistent à faire en sorte que les populations de nos villes et campagnes puissent circuler sur des routes assez praticables et bénéficier de bons services de transports. (…) Un projet de construction est une affaire de beaucoup d’endurance et un projet a une durée de vie. Alors  lorsqu’on arrive à lancer un projet, sachez qu’on a déjà beaucoup travaillé aussi en amont. Et après cette étape, il y a les suivis et les contrôles à faire pour que le projet puisse aboutir. Vous avez fait allusion à l’aéroport de Tourou. Ce projet tel que conçu au départ est pratiquement achevé. Les voies d’accès, les pistes et aérogares sont complètement achevés. On a déjà fait la réception de ces travaux. Les entreprises qui sont en charge de la  construction des bâtiments et l’installation des équipements sont également à pied d’œuvre pour achever les travaux. Mais sachez que cet aéroport va connaitre une extension. C’est un nouveau chantier qui sera ouvert bientôt pour porter la piste de 2000 mètres à 3.300 mètres afin de le faire conformer aux normes internationales et permettre d’accueillir tous les types d’aéronefs. C’est pour vous dire que les projets existent et avancent à grands pas. Nous n’avons plus à ce jour dans notre ministère des projets abandonnés ou des projets éléphants blancs. Ceci parce que nous bénéficions du soutien de tout le monde, le Chef de l’Etat, les honorables députés qui autorisent les accords de prêts et je crois que c’est tout ce monde qui est à féliciter… »
F .Z. O


 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU