Dossier
mardi décembre 18, 2018
Inscription

Il y a quelques mois, le député Prd Raphaël Akotègnon s’est interrogé sur le sens de la lutte contre la commercialisation de l’essence dite kpayo, la gestion faite des stocks saisis, la justification légale de rétrocession à la Sonacop, les tueries… A suite les députés Candide Azannaï et Eric Houndété se interrogés aussi. Mais c’est le député Fcbe Zéphérin Kindjanhoundé qui le vendredi 18 octobre dernier, s’est penché la responsabilité des hommes en uniformes chargé de cette lutte contre la commercialisation de l’essence kpayo. Voici les propos tenus en plénière par le député Kindjanhoundé qui a rappelé par ailleurs qu’il a déposé depuis le 11 mai dernier, une Question Orale avec débats, par rapport à ce sujet : « Par rapport à la lutte contre le kpayo, je connais mon cher frère Yayi Boni, il ne peut jamais demander aux Forces de Sécurité d’aller tuer les gens à bout portant avec des armes. Au cours de leur mission, certains militaires, autrement dit les hommes en uniforme, abusent de leurs armes sur les paisibles populations qui en font souvent les frais… Je voudrais profiter de l’occasion pour demander au gouvernement de répondre à cette préoccupation ».

Francis Z. OKOYA

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU