Avis & Communiqués
dimanche juin 24, 2018
Inscription

Pour un consensus national sur l’organisation des élections : Yayi rencontre ce jour 6 présidents d’institution, le COS-LEPI et la CENA

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 27 OCTOBRE 2014

 

Le Conseil des Ministres s’est réuni en Conseil extraordinaire ce lundi 27 octobre 2014 sous la présidence effective du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.

 

Le Conseil des Ministres a une fois encore examiné la question des élections notamment la contribution du Gouvernement dans la création des conditions optimales pour l’organisation des élections municipales, communales et locales à fin décembre 2014.

Aux termes des échanges, le Conseil des Ministres a demandé au Président de la République de poursuivre ses efforts en vue de réaliser l’union sacrée des forces vives de la nation autour de l’organisation des élections en général et en particulier des municipales, communales et locales.

Cependant, le Conseil des Ministres rappelle que le Gouvernement, suite à la mise à disposition au profit de COS-LEPI de sept milliards de francs CFA, ce dernier avait demandé deux milliards de francs CFA additionnels afin de finaliser la LEPI. Les deux milliards de francs CFA ont été mis à la disposition de COS LEPI portant ainsi le total des décaissements à neuf milliards de francs CFA. Nous sommes à ce jour sans cette liste et le Ministre de l’Economie, des Finances et des Programmes de Dénationalisation vient d’être officiellement saisi ce 27 octobre 2014 de la requête d’un nouveau décaissement de huit milliards de francs CFA, ce qui porterait en cas d’exécution les ressources sollicitées à dix-sept milliards de francs CFA au profit de COS LEPI seul contre un budget total mandaté de douze milliardsde francs CFA au titre des élections municipales, communales et locales.

Il est à souligner qu’outre les dix-sept milliards réclamés par COS-LEPI, la CENA a exprimé un besoin de huit milliards de francs CFA et qu’en ajoutant ceux des autres structures qui concourent à l’organisation de ces élections à savoir : la Cour Suprême, la HAAC, le Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique et des Cultes, le Ministère de la Défense Nationale, le Ministère en charge de la Décentralisation, les décaissements cumulés seraient de l’ordre de quarante milliards de francs CFA, ce qui est difficilement soutenable par le Gouvernement et le contribuable béninois et crée également la rupture des relations qu’entretient le Bénin avec la communauté internationale représentée par les Institutions de Breton Wood

En analysant la situation et dans le souci de réaliser le consensus national sur l’organisation des élections, le Conseil des Ministres a souhaité que le Président de la République invite le mercredi 29 octobre 2014 à une deuxième rencontre les Présidents des Institutions de la République : l’Assemblée Nationale, la Cour Constitutionnelle, la Cour Suprême, la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication, la Haute Cour de Justice, le Conseil Economique et Social et les bureaux des Institutions en charge des élections : la CENA et le COS-LEPI, le bureau de l’Assemblée Nationale, afin de faire le point des préparatifs des élections municipales, communales et locales. Le Conseil des Ministres a également préconisé qu’après cette rencontre, que le Président de la République tienne une réunion avec les partis politiques.

Le Conseil des Ministres réitère sa conviction que c’est dans l’union sacrée que tous les acteurs concernés par les élections (gouvernement, Assemblée Nationale, Institutions en charge des élections, Société Civile) réussiront en privilégiant constamment le dialogue à organiser les élections municipales, communales et locales à fin décembre 2014, législatives en 2015 et présidentielles en 2016 dans la paix, la transparence et la concorde.

Enfin, le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’Extérieur a informé le Conseil des Ministres de l’arrivée ce 27 octobre 2014 du dernier vol retour des pèlerins du Bénin au HADJ 2014. Quatre mille quarante-huit (4 048) béninoises et béninois auront pris part au pèlerinage à la Mecque.

Le Gouvernement se réjouit de la qualité de l’organisation du HADJ 2014 et invite les différents acteurs impliqués à poursuivre les efforts en vue d’une amélioration continue des conditions de participation des pèlerins béninois aux lieux Saints de l’ISLAM.

Fait à Cotonou, le 27 octobre 2014

Le Secrétaire Général du Gouvernement, 

Alassani TIGRI

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU