Avis & Communiqués
mercredi juillet 18, 2018
Inscription

COMMUNIQUE DE PRESSE DE UBA

OUVREZ UN COMPTE D'EPARGNE JUSTE AVEC VOTRE PHOTO D'IDENTITE A UBA

Le Conseil des Ministres s’est réuni en séance extraordinaire le mardi 23 septembre 2014 sous la présidence du Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement.

Les populations de la commune de Savalou sont en deuil. Le roi de Savalou est «allé à Allada».

Le conclave gouvernemental de ce mercredi 17 septembre 2014 a été riche en dossiers. Plusieurs sujets d'importance capitale ont meublé ce rendez-vous hebdomadaire du gouvernement, dont la question de la gestion des marches publics sur laquelle l'Exécutif est décidé à mettre de l’ordre. 

Selon le Secrétaire général du gouvernement Alassani Tigri, plusieurs points ont été débattus au cours de ce rendez-vous de l'Exécutif.

Le premier est relatif au dossier des œufs importés par Sébastien Adjavon, et qui suscite des remous depuis peu. Après avoir reçu l'assurance des organes compétents quant à la qualité de ces produits, le gouvernement a autorisé Sébastien Ajavon à mettre les œufs en consommation. Parallèlement, la question de la production nationale des œufs sera approfondie lors d'une large concertation que le gouvernement entrevoit dans les tout prochains jours. Le deuxième point abordé par le gouvernement est relatif à l'emploi des jeunes. Après le dernier concours pour le recrutement de 4.500 jeunes dont les résultats seront proclamés dans ce mois, le gouvernement envisage une série d'autres recrutements qui portera à terme à 16.000 le nombre d'emplois créés, ce qui constitue une bouffée d'oxygène pour la jeunesse béninoise en proie au chômage. S'agissant du dialogue social, le conseil des ministres a pris, à l'aune du dialogue en cours, la décision de rétrocéder les défalcations opérées au titre de la grève de 2012, tout en réaffirmant sa détermination à examiner les autres points de la plateforme revendicative des travailleurs. Au sujet du rapport doing business, le ministre en charge des Objectifs du développement durable (ODD), a sacrifié à la tradition en faisant le point des diligences menées par les différents ministères pour améliorer le climat des affaires dans notre pays. En ce qui concerne le RAMU, le gouvernement salue les résultats encourageants de cette réforme et a donné des instructions à la ministre de la santé aux fins de prendre de nouvelles mesures pour son renforcement. L'autre important dossier abordé par le conseil des ministres est relatif à la construction du siège de l'Assemblée Nationale. D'après le compte rendu du ministre en charge de l'habitat, précise le SGG, les dispositions nécessaires sont prises pour la reprise des travaux dans le courant de ce mois de septembre. Les travaux devront être achevés dans un délai d'un an au maximum, promet-t-il.

Vers l'accélération des procédures de passation et d'exécution des marchés publics.

Plus rien ne sera comme avant en matière de passation et d'exécution des marchés publics au Bénin, est-on tenté d'affirmer après la batterie de mesures prises par le conseil des ministres de ce mercredi. 

Selon Boniface Vissoh, Directeur national de contrôle des marchés publics (DNCMP) qui a pris part au conclave gouvernemental, deux importants décrets ont été pris à ce sujet. Le premier, qui porte sur la fixation des délais impartis aux organes de contrôle vise à mettre fin aux longs retards observés jusque-là dans le processus de passation des marchés. 

Le deuxième décret quant à lui met un accent sur la planification de l'exécution des marchés. A ce titre, il est désormais fait obligation aux autorités contractantes de soumettre leur plan d'exécution aux organes en charge des marchés publics, au plus tard au mois de septembre de l'année n-1. Le nouveau décret réduit sensiblement les délais d'étude des dossiers par les organes de contrôle des marchés publics, depuis l'appel à concurrence jusqu'à l'approbation des offres. Ce délais sont désormais fixés à 80 jours pour les appels d'offres nationaux et 95 jours pour les appels d'offres à caractère international, contre cinq, voire six mois précédemment. La finalité de ces mesures, précise le DNCMP, est d'améliorer les capacités de consommation de ressources mises à la disposition de notre pays pour assurer son développement. Pour assurer l'efficacité de ces mesures, le conseil des ministres a prévu la mise à dispositions des acteurs des moyens humains, matériels et financiers nécessaires. Des sanctions sont également prévues à l'encontre de quiconque se mettrait au- travers des nouvelles dispositions, prévient-il.

Cell/Com Palais de la Présidence

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU