Actualité
jeudi janvier 18, 2018
Inscription

A son siège national de campagne sis à Cotonou, où le soleil a cessé de darder ses rayons, Marie Richard Magnidet, a été accueilli dans une liesse générale par ses nombreux sympathisants. C’est suite à son élection comme le prochain conseiller de la catégorie « Presse écrite et en ligne », à l’issue du scrutin du samedi 17 mai 2014, dans le cadre des 5èmes élections professionnelles.

 

Il sonnait 17 h35. Une longue caravane de véhicules s’est immobilisée devant le siège du candidat Marie Richard Magnidet à Cotonou.  Quand le nouvel élu est apparu, c’était l’apothéose. Des bouteilles de champagne sautaient de partout, des slogans étaient scandés, des chants de gloire y compris l’hymne national entonnés pour magnifier leur porte-étendard. Le comble, les sympathisants ont décidé de le porter en triomphe sous le crépitement des appareils photos.  Une fois l’accalmie retrouvée, Marie Richard Magnidet a laissé à la postérité : « Je remercie tous mes électeurs pour la confiance qu’il m’ont faite… Cette victoire est celle de toute la presse, une presse unie pour relever les défis majeurs de la corporation ».  

La Coordination

 

  La victoire de la presse

 

L’ambiance de gaité se poursuivait quand, le coordonnateur national de campagne, Gérard Agognon, a dévoilé les résultats provisoires en attendant ceux officiels de la Commission électorale nationale.  A chaque évocation de résultat  de Natitingou jusqu’à Cotonou, en passant par Porto-Novo, Parakou, sans oublier Lokossa et Djougou, hormis Bohicon, la foule a toujours crié. « Au niveau de la catégorie presse écrite, Marie-Richard Magnidet est sorti vainqueur. Il est élu conseiller à la Haac avec un score écrasant de 320 voix contre 121 pour son challenger Rodrigue Hodé ». Et à l’assistance d’ovationner et de danser pendant longtemps.

Le nouveau conseiller a rejoint dans la soirée ses groupes de soutien pour communier avec eux. A la première étape, à Saint Jean où le groupe des éditeurs de presse sous l’égide de Firmin Gangbé, jubilait après la victoire,  le vice-président de la Haac, Edouard Loko, a rejoint le conseiller élu.  Après les tapes amicales et accolades, le mercure est monté avec des chants et des danses. Toute la délégation a ensuite mis le cap sur Fifadji où le groupe « Commando » sous la direction de Euloge Gandaho, officie. C’est à Fifadji que le VP/Haac a salué « une victoire limpide et transparente de Magnidet ». Alors que les décibels montaient en échos et que des confrères devenus de virtuoses en improvisation chauffaient à blanc l’assistance, l’arrivée de l’ancien président de l’UPMB, Me Brice Houssou a donné un éclat particulier à la fête.  

Rappelons que le candidat a accompli son vote à Porto-Novo, hier matin.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU