Actualité
samedi avril 21, 2018
Inscription

Le vendredi 9 mai 2014, la coordination Ouémé-Plateau de campagne du candidat Magnidet de la catégorie Presse écrite, a lancé officiellement, à Dangbo,  la campagne pour le compte de la  prochaine élection à la Haute Autorité de l’Audiovisuelle et de la Communication (HAAC).

 

Les journalistes du journal « Les Echos de la Vallée », basé à Dangbo, ont eu le privilège d’accueillir, le vendredi dernier, tout le gotha de la Presse béninoise des départements de l’Ouémé-Plateau, pour le lancement officiel de la campagne du candidat, Marie-Richard Magnidet. A en croire Vincent Lézinmè, chef de fil de la coordination du  candidat :  « Dangbo a été choisi pour le lancement officielle de la campagne, parce que le candidat Marie-Richard Magnidet veut compter avec la presse locale, basée dans la vallée de l’Ouémé, donc ce n’est pas un choix fait au hasard ». Quant au vice-président du cadre de concertation de l’Ouémé-Plateau, Geoffroy Wusa, membre de la coordination, il avoue que la vallée de l’Ouémé est connue pour son hospitalité légendaire, et c’est pour voir si les journalistes du journal « Les Echos de la Vallée » vont nous démontrer cette hospitalité que nous sommes venus. Et avec ce que je vois, nous ne sommes pas déçus, a-t-il conclu. Prenant la parole pour remercier ses hôtes, le directeur de la publication du journal « Les Echos de la Vallée », Martin Aïhonnou, a salué tous les confrères qui ont effectué le déplacement de Dangbo. Il a aussi salué la présence des directeurs de publication des journaux « Le Coopérant » et « Le Projecteur ». Dans son speech, il place le lancement de la campagne du candidat, Marie-Richard Magnidet, à Dangbo sous deux angles : ‘’Premièrement, il considère que si le candidat a choisi de lancer sa campagne à Dangbo, loin de la métropole Cotonou, c’est pour dire qu’il considère tous les professionnels des média qui travaillent dans les zones rurales, dans des conditions difficiles et l’exemple du journal « Les Echos de la Vallée » est illustratif ; deuxièmement, il analyse le choix du candidat et conclut que ce choix augure d’un changement des pratiques, dès que le candidat sera élu à la HAAC. Il a foi, dit-il, qu’une fois que le candidat sera à la HAAC, il va œuvrer pour qu’il ait plus de considération pour tous les journalistes qui travaillent hors de la métropole et en milieux rurales, que ce soit ceux de la presse écrite ou de l’audiovisuelle, sans oublier ceux des radios communautaires. Pour finir il a laissé entendre que le candidat sera le défenseur des marginalisés à la prochaine HAAC. Rappelons que le lancement de la campagne, a eu lieu dans une ambiance festive. 

La Coordination de campagne OP/Vincent LEZINME 

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU