Actualité
mercredi mai 23, 2018
Inscription

Le  week-end écoulé a été l’un des plus festifs à Parakou. Répondant à l’invitation de la famille Arouna Mama,  des milliers de fils et filles de la cité des Koburu ont pris d’assaut la grande mosquée  centrale de Yarakinin  pour  rendre grâce à Allah et le prier  afin qu’il continue  de veiller sur le Bénin surtout son chef, le président Boni Yayi  qui attaché à la ville de Parakou, vient  de placer sa confiance en un de ses dignes fils  en le nommant ambassadeur de la République du Bénin près les Etats-Unis  d’Amérique avec  juridiction au Mexique et l’organisation des états d’Amérique.  

Parakou s’unit   autour  de l’ambassadeur Omar Arouna pour dit merci à Boni Yayi

En dehors de la fête et de la mobilisation populaire ce qui a capté l’attention des uns et des autres, c’est la qualité des invités et le contenu  de leurs discours.   En effet  alors qu’on pensait que les divergences politiques  qui opposent les  cadres de cette cité ont fini par mettre totalement à mal la cohésion et l’union,  le tout nouvel ambassadeur, Omar Arouna  a surement  en bon diplomate trouvé la stratégie nécessaire  pour jeter les bases d’une nouvelle alliance de ses parents autour  des idéaux de Boni Yayi. La preuve il  fallu cette cérémonie pour  entendre l’ancien ministre de la fonction publique remercier publiquement et reconnaitre les efforts de Boni Yayi. Prenant la parole au nom de la famille Arouna. Le ministre Arouna Boubakar a précisé  que certes son jeune frère à des qualités et des compétences qui militent  en faveur de sa nomination mais il n’est pas le seul Béninois et pour ce fait, en pensant à lui le président Boni Yayi a honoré la famille Arouna Mama et toute la ville de Parakou. Gouverner n’est pas chose facile a-t-il précisé avant d’exhorter les imams à continuer leurs prières à l’intention du chef de l’état, sa famille et aussi à l’intension du promu afin qu’ils aient la santé la clairvoyance nécessaire pour  accomplir  leurs missions respectives. 

L’autre image forte restera ces poignés de mains entre le président du parti RDI Anfanni et les cadres de la mouvance. Jusqu’à un passé récent, les populations de Parakou ne pouvaient  s’attendre à de tels actes.  Même si on n’assistait qu’à de l’adversité politique, il y a très longtemps que les Parakois ont vu  l’honorable SamouSéïdouAdambi  à une prière  d’action de grâce ou un meeting  de remerciement  à Boni Yayi. Même  s’il n’a pas pris la parole comme son vice président, le premier adjoint au maire de Parakou pour remercier le chef de l’état pour ce qu’il fait, sa présence  ainsi que celle du CA 1 de Parakou qui reste un  membre influent de son parti classé dans l’opposition  reste un signe annonciateur   de cette union que souhaitent  les populations de tous leurs vœux.  D’ailleurs dans son message, Omar Arouna  visiblement ému par cette grande mobilisation de toutes les forces vives autour de lui a précisé qu’au-delà de la joie que lui procure sa promotion, il vit en lui une autre joie, un autre plaisir, celui de son retour au bercail et  de la possibilité qu’il a désormais de pouvoir travailler  directement pour  le bonheur  des ses frères et sœurs du Bénin.  Cette joie a-t-il dit est l’œuvre du président Boni Yayi qui à travers  la nomination lui offre l’opportunité de servir sa patrie.  Pour ceux qui ont fait le déplacement, le nouvel Ambassadeur  a commencé sa mission à Parakou et vu que les frères adversaires politiques  de la ville ont montrés les signes d’une nouvelle alliance autour de Boni Yayi on est en droit de dire que sa diplomatie  a été payante.  

Gbêtongnidaho  Laurent 

 

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU