Actualité
mardi janvier 16, 2018
Inscription

Très peu d’immigrés Africains aux Etats-Unis sont aussi introduits dans les hautes sphères de décisions de Washington que cet Africain de 45 ans, fils d’un ancien ministre de l’intérieur et de la défense du Dahomey -maintenant Benin- et frère d’un autre ancien ministre Béninois du travail et de l’administration publique. Naturalisé Américain depuis plus d’une décennie, Omar Arouna est sans nul doute, l’un des Africains les plus connectés et les plus introduits de Washington DC la capitale américaine. Simple et discret de nature « Omar » -son prénom seul suffit pour l’identifié dans les cercles fermés de la capitale qu’il fréquente-, ne se sépare jamais de son Blackberry -carnet d’adresses et messagerie électronique- à partir du quel il communique avec la plupart des personnalités influentes des Etats-Unis dans les cercles de décisions les plus fermés de la capitale. Omar est à tu a toi avec les patrons de multinationales américaines appelée ici « fortunes 500 compagnies », les organisations de développements, et les ONG qui sont tous des clients qu’il aide dans leur investissement en Afrique ou á accéder au marché africains dans le cadre de leurs opérations, et aussi avec des hommes politiques de la capitale américaine aussi bien aux congrès que dans l’administration fédérale.

DES ENTREES A LA MAISON BLANCHE ET AU CAPITOL HILL…

A la maison blanche où il maintient de solides relations avec certains conseillers et membres du cabinet présidentiel, avec qui il a fait campagne. Au Congrès où il a plusieurs amis parlementaires, notamment le député Donald Payne, le monsieur Afrique du Congrès, Président de la sous-commission Africaine à la chambre des représentants ; et au département d’état qui est devenu le point de ralliement de la plupart de ces amis de la période Clinton ou son ami, le secrétaire d’état pour l’Afrique l’Ambassadeur Johnnie Carson dirige la politique africaine de la nouvelle administration, Omar à ses entrées partout dans la capitale américaine. Même à « Embassy Row » la zone des ambassades, où bon nombres de diplomates africains en poste à Washington ont eu recourt aux services de son cabinet.

DE DAKAR AU FAMEUX LOBBY NOIR AMERICAIN…

Arrivé aux Etats Unis il y a une vingtaine d’années après des études à l’Université Cheick Anta Diop de Dakar, Omar a poursuivit des études d’ingénieur en informatique dans la région. Après 3 années de fonction au service administratif de la Banque Mondiale à Washington il rejoint dans la foulée Africare, la plus grande et la plus ancienne organisation non gouvernementale américaine qui apporte une aide à l’Afrique. Le Président d’ Africare du moment C. Payne Lucas le plus Africain du « fameux Lobby Noir Américain» à vite fait de pendre ce jeune homme plein d’avenir sous sa protection. A partir de ce moment tout est allé très vite pour Omar. Par le biais d’Africare, Omar à été introduit par son mentor dans pratiquement tous les cercles influents à Washington où il a tissé de solides amitiés. Au départ à la Maison blanche des Clinton, avec Susan Rice -en son temps sous secrétaire d’état pour l’Afrique, maintenant représentante des Etats-Unis aux Nation Unis avec rang de membre de cabinet dans l’administration Obama, plus tard ce fut la maison blanche de George W. Bush , le Black Caucus qui regroupe l’ensemble des élus noirs du congrès, certains « Civil Right leaders » tel que l’Ambassadeur Andrew Young…

VOUS AVEZ DIT « K STREET ? »

Depuis le 4eme étage d’un immeuble situé sur la fameuse K Streets de Washington la rue des lobbyistes, Omar aide les multinationales Américaines, à accéder aux marchés africains et représente aussi les intérêts de quelques pays africains en tant que lobbyiste auprès du congrès américain et de l’exécutif américain. En effet Omar Arouna est depuis quelques années administrateur générale de GoodWorks International LLC qui un cabinet de consultations spécialisé exclusivement sur l’Afrique et les Caraïbes. Il gère des dossiers allant de simples organisations de visite de chefs d’Etat africains ou délégations de hauts niveaux aux Etats-Unis, à l’installation de multinationales américaines en Afrique. Il recherche aussi des financements pour certains projets publics ou privés en Afrique et s’occupe de relation publique pour certains pays africains ici au Etats. Unis afin de les aider à polir leurs images et solidifier leur relation avec l’administration américaine. GoodWorks International le Cabinet Conseil dont il est l’administrateur générale a été crée il y 13 ans par L’Ambassadeur Andrew Young, héro national américain, ancien directeur de cabinet du révérend Martin Luther King Jr, ancien membre du congrès, ancien représentant des Etats-Unis aux Nation Unis et ancien maire de Atlanta avec des bureaux à Atlanta, New York, Washington DC, Abidjan, Abuja, Accra, Dar-es-Salam, Lagos et Seoul. Le cabinet á représenté ou représente de grandes multinationales telles que Coca-Cola, Barrick Gold, Chevron, Delta Airlines, General Electric, Guinness, Monsanto, Motorola, Verizon, Nike, Triple Canopy, Sumitomo et certains pays africains comme l’ Angola, le Benin, le Cameroun, le Nigeria, le Rwanda, la Tanzanie entre autres.

IL A FAIT CAMPAGNE POUR JOHN KERRY ET BARACK OBAMA…

Dans le cadre de son travail qu’il définit comme étant à la croisée des chemins entre le secteur publique et le secteur privé, la politique et les affaires, les Etats-Unis et l’Afrique, Omar Arouna cultive et maintient constamment des relations solides avec tous les leaders dans tous les secteurs aussi bien aux Etats-Unis qu’en Afrique pour le bénéfice de ses clients. C’est ainsi qu’il s’était impliqué très tôt dans la campagne présidentielle aux cotés du candidat Barack Obama lors des primaires démocrates et a battu campagne dans plusieurs états notamment, l’Ohio, la Pennsylvanie et le Maryland pour son candidat. Omar a travaillé aussi sur la levée de fonds, l’enregistrement sur les listes électorales et la campagne de mobilisation de nouveaux volontaires pour les élections générale. Mr. Arouna n’était pas à son premier coup d’essai car cinq ans plutôt il a participé à la campagne du candidat démocrate John Kerry. Malgré ses affinités pour le parti démocrate, il a aussi de très bons contacts chez les républicains notamment avec Michael Steele, l’actuel chairman du parti républicain avec qui GoodWorks International à organiser après la tournée du président George Bush, dans cinq pays en Afrique au nombre desquels quatre où Goodoworks opère, un forum sur les opportunités d’affaires en Afrique. Très rares sont les personnes qui comptent à Washington ou les personnalités africaines de passage qui n’ont pas déjeunés ou diner chez Omar Arouna et son épouse Yolonda Richardson -qui est aussi chef d’entreprise et figure de référence dans la communauté International de développement á Washington DC-qui habitent avec leur fils de 12 ans et leur fille de 2 ans une Grande Maison luxueuse à trois niveaux au milieu d’un beau Jardin dans la zone résidentielle de Bethesda, Maryland. Une maison où ils collectionnent des pièces d’arts et d’artisanat rares et originales acquises tous au long de leurs pérégrinations en Afrique. Une manière pour le couple de garder des racines africaines et d’inculquer à leurs enfants la culture de leurs ancêtres africains.

E.S.H

©GoodWorks International
1700 K Street NW, Suite 430
Washington DC 20006
Tel : (202) 736 2160
http://www.goodworksintl.com
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU