Actualité
mercredi octobre 17, 2018
Inscription

Les députés de la 6ème législature ont achevé ce vendredi 7 juin 2013, la tournée d’explication de certaines lois qu’ils ont récemment votées. Au nombre de ces lois, figurent celles portant correction de la Lépi, celle portant Code électorale, celle portant prorogation du mandat des élus communaux et locaux…. Mais comme en 2012, le député Candide Azannaï s’est refusé de participer à une activité qu’il juge antidémocratique. Voici les explications qu’il donne sur sa position et son appréhension sur la tournée parlementaire.

 F.Z.O

« La tournée dite des députés, vous avez dit vrai, je n’y ai pas pris part. Pourquoi ? C’est une question de principe touchant aussi bien au fond qu’à la forme. Mes explications suivent…Le Parlement fonctionne suivant des règles. Il est prévu les conditions et les circonstances dans lesquelles, une mission des députés peut être décidée et diligentée sur le terrain à telle ou telle endroit. Il faut une résolution dûment votée et qui ai précisé tout sur la mission ciblée. La taille et le délai ainsi que les modalités financières sont organisés par le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Point de tout ça n’a été observé. On parle d’une décision du Président M. NAGO ou subrepticement du Bureau de l’Assemblée Nationale. Certains malins parlent d’une décision de la Conférence des Présidents de l’Assemblée Nationale ( organe consultatif )… Je ne peux sans une résolution de l’Assemblee Nationale prise régulièrement en plénière me mettre à exécuter une mission qui viole les principes élémentaires de la démocratie plurielle. Car certains, plus de 20 ans après la chute de l’autocratie chez nous, continuent d’être à l’étroit chose curieuse, en plein périmètre de démocratie. Comment des députés ayant eu des positions différentes voire ” souvent – ” contraires et à dire vrai opposées, peuvent-ils aller ensemble et en même temps, dans la même délégation expliquer leurs activités aux mêmes auditoires ? Dire à la droite et à la gauche en France par exemple d’aller dans une même délégation constituée par le Président de l’Assemblée Nationale française, expliquer les lois votées aux mêmes auditoires et aux même endroits et en même temps ! Pensez-vous prendre au sérieux les populations à agir de la sorte parce que simplement Députés ? Même au VENEZUELA ce ne sera pas crédible ! Peut – être en Chine, en Corée du Nord, au Cuba ! Tout ce qui est incompatible aux principes de base de la démocratie libérale c’est à dire fondamentalement plurielle m’inquiète. Ce n’est pas pour expliquer quoi que ce soit à quelque population que ce soit, c’est pour distraire des lignes de crédits oisives et en profiter pour distraire les populations. Nous sommes en pleines sessions parlementaires en plus et en plus en plein RGPH4 et en pleine période de travaux champêtres. Mais, il y a d’autres urgences que les balades payées aux députés en violation des textes et des principes même de l’expression plurielle du Parlement. Je n’ai pas pris part à cette ballade de luxe en dépit de ce que le cachet à empocher avait tout d’attrayant comme le diraient bien de braves citoyens. »

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU