Actualité
dimanche juillet 22, 2018
Inscription

Le ministre Ake Natonde doit redoubler de vigilance 

Divisé en trois lots, l'aménagement de la route inter État Godomey Pahou Ouidah Hilacondji risque de ternir encore l'image du gouvernement de la ré fondation si l on n y prend garde et pour preuve:

Le premier lot Godomey Pahou confié à une entreprise chinoise tarde à être livré mais en circulant sur les portions déjà livrées on constate que c est du bon travail et l on a tout le plaisir à rouler le plus longtemps mais hélas 

Le lot prenant en compte Pahou Ouidah confiée à un groupement d'entreprise d'origine burkinabé prend du temps pour prendre forme.Pas le moindre bitume actuellement mais des travaux de nivellement de la route sont en cours raison de la longue déviation de Pahou a Ouidah.Nous espérons avoir un confort de circulation aussi bon que le lot 1.

Campagne électorale pour la 5ème mandature de la HAAC : Marie Richard Magnidet lance sa campagne à Parakou

Conformément au calendrier de la Commission électorale autonome (CEA/HAAC), la campagne électorale de la 5ème mandature de la HAAC a commencé ce jour. Dans cette perspective, Marie Richard Magnidet, candidat de la catégorie ‘’presse écrite et en ligne’’ lance officiellement ladite phase à Parakou à l’hôtel ‘’Soft’’ sis à quelques encablures de l’Université de Parakou à 14 heures.  

« Vendredi 09 au vendredi 16 mai 2014 ». C’est la période retenue par la Commission électorale autonome comme celle de la campagne électorale. Selon l’article 46 du code électorale de la CEA/HAAC qui a trait à la campagne, on peut retenir que : « Seuls les candidats régulièrement inscrits ou leurs représentants sont autorisés à organiser les réunions électorales. La réunion électorale est celle qui a pour but, l’audition des candidats aux fonctions de représentants des professionnels des médias à la HAAC en vue de la vulgarisation de leur vision sur la HAAC et de la pratique professionnelle au profit des confrères».

Dans la droite ligne de cette disposition,  Marie Richard Magnidet, candidat de la catégorie ‘’presse écrite et en ligne’’, va démarrer sa campagne à Parakou à l’hôtel ‘’Soft’’.  Face aux professionnels des médias de la presse écrite, Marie Richard Magnidet va davantage dévoiler son plan d’action. En effet, après son investiture à la Maison des Médias, le 14 avril dernier, cérémonie au cours de laquelle il a été très peu prolixe, le candidat va s’atteler à expliquer davantage les arguments massues de son plan d’action pour la prochaine mandature.

Les raisons du choix de Parakou.

Ce n’est pas un fait du hasard, si Richard Magnidet a choisi Parakou pour le lancement de  sa campagne. En effet, au regard du travail abattu par les confrères de la presse écrite et en ligne de la cité des Koubourou depuis le renouveau médiatique de 1990, cela reste une exceptionnelle marque de valeur qu’il urge de saluer. C’est pour contribuer à l’enracinement d’une presse digne et responsable dans le septentrion que le candidat Magnidet a décidé d’y lancer sa campagne

Coordination nationale de campagne 

Que peut Batcho face à la mafia portuaire?

Le port autonome de cotonou vient d'avoir un nouveau directeur général en la personne de batcho Samuel ,coordonnateur du mca cumulativement avec ses fonctions actuelles.Pour qui connaît l homme dans l exercice de sa fonction de coordonnateur du mca nul doute sur sa capacité de gérer cette structure de l état ,poumon de l économie béninoise .Mais le port reste le port et malgré les innombrables réformes portuaires le cash circule toujours.

Le  week-end écoulé a été l’un des plus festifs à Parakou. Répondant à l’invitation de la famille Arouna Mama,  des milliers de fils et filles de la cité des Koburu ont pris d’assaut la grande mosquée  centrale de Yarakinin  pour  rendre grâce à Allah et le prier  afin qu’il continue  de veiller sur le Bénin surtout son chef, le président Boni Yayi  qui attaché à la ville de Parakou, vient  de placer sa confiance en un de ses dignes fils  en le nommant ambassadeur de la République du Bénin près les Etats-Unis  d’Amérique avec  juridiction au Mexique et l’organisation des états d’Amérique.  

Parakou s’unit   autour  de l’ambassadeur Omar Arouna pour dit merci à Boni Yayi

Très peu d’immigrés Africains aux Etats-Unis sont aussi introduits dans les hautes sphères de décisions de Washington que cet Africain de 45 ans, fils d’un ancien ministre de l’intérieur et de la défense du Dahomey -maintenant Benin- et frère d’un autre ancien ministre Béninois du travail et de l’administration publique. Naturalisé Américain depuis plus d’une décennie, Omar Arouna est sans nul doute, l’un des Africains les plus connectés et les plus introduits de Washington DC la capitale américaine. Simple et discret de nature « Omar » -son prénom seul suffit pour l’identifié dans les cercles fermés de la capitale qu’il fréquente-, ne se sépare jamais de son Blackberry -carnet d’adresses et messagerie électronique- à partir du quel il communique avec la plupart des personnalités influentes des Etats-Unis dans les cercles de décisions les plus fermés de la capitale. Omar est à tu a toi avec les patrons de multinationales américaines appelée ici « fortunes 500 compagnies », les organisations de développements, et les ONG qui sont tous des clients qu’il aide dans leur investissement en Afrique ou á accéder au marché africains dans le cadre de leurs opérations, et aussi avec des hommes politiques de la capitale américaine aussi bien aux congrès que dans l’administration fédérale.

Publicités

 UN HOTEL 4 ETOILES DE RÉFÉRENCE A COTONOU